Rased : Darcos promet une évaluation

La suppression des 3 000 postes de Rased fera l'objet d'une évaluation. Mardi 4 novembre, les Rased ont été au cœur de nombreux affrontements entre le ministre et les députés lors du vote sur le budget de l'éducation nationale.

Après les questions des députés socialistes et communistes sur les Rased et les rythmes scolaires, Xavier Darcos a eu à affronter celles de Colette Le Moal, député du Nouveau Centre c'est-à-dire de la majorité. "La réaffectation dans les classes de 3 000 maîtres de RASED que vous envisagez peut faire que les 100 000 enfants les plus exposés à l’échec scolaire seraient privés des aides spécialisées qu’ils reçoivent actuellement, car le dispositif des deux heures de soutien hebdomadaire ne peut remplir le même office. Monsieur le ministre, au regard de l’enjeu pour ces enfants et pour les maîtres qui les accueillent, ne serait-il pas prudent de procéder d’abord à une expérimentation dans quelques départements pilotes afin d’optimiser les deux dispositifs d’aide aux élèves en difficulté scolaire, le soutien hebdomadaire que vous avez initié à la rentrée et le travail des RASED ?"

Xavier Darcos a répondu : "Je m’engage à procéder à une évaluation au cours de l’année scolaire 2009-2010 pour voir comment fonctionnent ces maîtres spécialisés au sein d’équipes de l’école primaire et si le système est efficace. Nous verrons alors comment poursuivre la réorientation des maîtres spécialisés sédentarisés. Dès lors que nous sauvegardons comme itinérants les quelque 3 700 psychologues scolaires et les deux tiers des maîtres des RASED et que nous installons un tiers d’entre eux dans les écoles qui en ont le plus besoin, je pense que notre système sera plus efficace".

Cette légère évolution du ministre résulte sans doute dela puissante mobilisation autour des Rased. Ces enseignants un peu à part ont recueilli plus de 100 000 signatures sur leur pétition !