C’était le titre d’un pamphlet qui fit grand bruit au printemps. Son courageux auteur avait pris la peine de prendre un pseudonyme, Julien Dazay, pour y asséner son flot de venin et de caricatures… Il semblerait cependant qu’il ait un peu passé les limites que lui octroyait son statut d’Inspecteur : reconnu par son style autant que par les ombres des contre-jours de ses médiatiques interviews, il a été sommé par son Inspecteur de changer d’herbage, et peinerait actuellement à trouver un point de chute à la hauteur de son talent, tant les inspecteurs d’académie semblent s’être donnés le mot pour éviter de voir surgir sur leur territoire le trublion.

Mais force est de constater que la sape poursuit son chemin : il semble bien que la maternelle va être priée de payer son écot à la RGPP, délicieux sigle désormais en vigueur chez les décideurs sommés de récupérer des milliers de postes cette année encore. Le ministre, devant le Sénat, semble en faire une de ses priorités. Il faut donc accuser son chien de la rage pour pouvoir mieux espérer l’étouffer. Un rappel : 84% des Français considéraient en 2007 que l’Ecole maternelle fonctionne bien, et 60% qu’il faut baisser les effectifs pour de meilleurs résultats…. Les Français sont vraiment des veaux

le café pédagogique