A la veille des vacances il nous reste une annonce importante à faire: combien de postes vont être supprimés à la rentrée 2009?

Entretien Libé


Nous voulons que le service reste de qualité et en même temps il nous faut réduire la dépense publique afin de ne pas laisser de dette aux générations futures. Telles sont les données de l’équation pour 2009. J’ai proposé au Premier ministre - et vraisemblablement c’est le chiffre qui sera retenu - le non renouvellement de 13.500 départs à la retraite. Ce chiffre résulte d’un constat : une meilleure gestion permet de dégager des marges de manœuvre dans l’Education nationale.
Nous avons environ 30.000 personnes qui ne sont pas devant les élèves car elles sont dans des services de toute nature. Il s’agit entre autres de mises à disposition dans des administrations, dans des associations, des structures culturelles, sociales, sans doute utiles. Mais ces personnes peuvent être mises au service des élèves et nous allons les ramener au bercail.
Dans le seul système de remplacement, nous avons en outre 50.000 personnes et ce système n’est mobilisé qu’à 80%. S’il fonctionnait à 100%, 10.000 équivalents temps plein (ETP) supplémentaires pourraient être mobilisés au service des élèves. Je rappelle qu’il ne s’agit pas de licenciements, mais de gens qui partent à la retraite et qu’on ne remplace pas car on utilise de manière plus efficace nos personnels.

Un entretien à lire en intégralité mercredi dans «Libération»

Bonnes vacances à tous et rendez-vous à la rentrée...